Les Aventuriers d'Irithiel Index du Forum
Les Aventuriers d'Irithiel
Carnet de bord de nos aventures - Jeu de rôles papier
 
Les Aventuriers d'Irithiel Index du ForumPortailFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: 1ère séance ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Aventuriers d'Irithiel Index du Forum -> Irithiel (Jeu de rôles) -> Séances
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nidelus
Aventuriers

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2014
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mer 15 Juil - 18:34 (2015)    Sujet du message: 1ère séance Répondre en citant

Il y a longtemps dans de lointaine contré un groupe d’ami vit le jour. Ce groupe pour le moins original était composé de quatre personnes.
Psycho, l’homme bête canidé est un archer muni de gantelet équipé de chaine afin d’immobiliser ses adversaires et de divers projectile. Il porte une amure de cuir.
Trador, le guerrier saurien, possède une hache à 2 mains fabriquée sur ses terres natales ainsi qu’une armure d’acier saurienne.
Crystale, la guerrière au sang d’acier, humaine, détient une épée à 2 mains également, c’est une épée de fabrication humaine artisanale et porte une armure d’acier.
Enfin Nidelus, voleur de son état. Humain natif des contrés du sud, il a très jeune commencé par de menu larcin afin de pouvoir survivre dans ces contrés hostiles. Plus tard il fut recueillit par un maitre voleur qui lui appris toute les techniques nécessaires pour pouvoir devenir un des meilleurs voleur du royaume. Il lui apprit également à se battre. Puis il décida d’aller exercer ses talents dans le pays et c’est ainsi, au cour de ses voyages qu’il rencontra ses compagnons.

Après avoir vécus de nombreuses aventures, ces aventuriers venus d’horizon différent devinrent amis et décidèrent de partir ensemble à la capitale du pays afin de trouver quelques gloires en Irithiel. C’est ainsi qu’ils ont dépensés tout leur argent afin de prendre un nouveau moyen de transport transcontinental, le cheval de fer.

Dans le train en direction d’Ecueillfroid, une fois la nuit tombée, des bruits bizarres se firent entendre dans les wagons de marchandise. Le groupe sortit de son compartiment et décida de se séparer pour trouver la cause et trouver les gardes. Tandis que Trador et Nidelus allèrent chercher de l’aide, Psycho et Crystale commence à inspecter l’entrée du premier wagon de marchandise. Trador grâce à son flair, trouva du sang près de la porte. Nos deux aventuriers décidèrent de rentrer dans le wagon. Ils furent très vite rejoins par Nidelus et Trador qui n’avait trouvés personnes pour les aider. Voyant une trainée de sang traversée le wagon, nos aventuriers décidèrent de la suivre et arrivèrent à un wagon entièrement fait de métal. Discrètement Nidelus regarda à travers la persienne et vit un garde se faire tuer. Il ouvrit la porte du wagon et tous les quatre entrèrent prudemment. Ils virent plusieurs corps de gardes mort sur le sol.


Ils virent au moins deux des assassins au fond du wagon et décidèrent d’attaquer. Psycho tira une fléchette dans la tête d’un des assassins tandis que Nidelus assomma le second. Le dernier n’ayant pas entendu nos héros, il continua de tenter d’ouvrir une porte à l’aide d’une masse. Sans réfléchir, Trador tua le forcené d’un grand coup de hache.
Puis un garde qui restait derrière la porte sortit et remercia nos héros. Ils profitèrent pour attacher le voleur qui restait et le confia au garde. Nidelus essaya de savoir ce que les voleurs avaient essayés de prendre mais le garde resta muet. Ce qui était sur, c’est que la cargaison devait être des plus précieuses précieuse pour bénéficier d’autant de sécurité.

Pour récompenser ses héros, le garde restant leur offrit 50 pièces d’or. Le garde ramènera le dernier voleur en vie à sa milice en arrivant en gare afin de l’interroger. Ayant terminé leur sauvetage, nos héros retournèrent dans leur compartiment, ils se rendormirent et le reste du trajet se déroula sans embuche.
Le lendemain matin, arrivés en ville, impressionnés par la grandeur des murailles et la technicité des bâtiments qui se dressent devant eux, ils se lancèrent à la recherche d’une auberge. Après un certain temps, ils finirent par en trouver une, accueillante, où régnait une ambiance de fête, ils décidèrent d’y prendre une chambre. Nos aventuriers s’installèrent, puis, décidèrent de se rendre à la milice pour trouver du travail. Ils profitèrent d’être en ville pour découvrir les artisans locaux et revendre les quelques objets trouvé sur les voleurs du train. Ils virent deux gardes à l’entrée de la milice. Ceux-ci ls laissèrent entrer. Ils se dirigèrent vers le chef de la milice, Franz Escen, qui leur parla de mystérieux vols de vivre à destination de la cité. Franz leur confia donc la mission de découvrir, d’arrêter ces vols et de sécuriser les lieux afin que les prochains convois voyagent en sécurité.


Sur place, ils discutèrent avec un paysan qui dit que personne n’a vu quelqu’un entrer dans l’entrepôt mais qu’aucune trace des caisses de vivre n’était présente sur les lieux. Sachant que le prochain convoi était prévu pour le lendemain matin, le vol aurait surement lieux ce soir. Nos aventuriers prirent le temps de confectionner un plan et d’installer des pièges. Le soir, ils découvrirent que les voleurs sont menés par un homme bête. Après un combat contre le groupe, dans lequel Trador et Psycho furent assommés, le leader s’enfuie abandonnant le dernier survivant de son groupe. De retour à la caserne, avec un des complices entre leurs mains, ils firent leur rapport à Franz qui les félicitèrent de leur réussite mais déplorait l’évasion du dernier. N’ayant plus de grosse mission sur le moment à leur confier, il confia des tours de gardes de la ville, afin que nos héros se fassent un peu d’argent.
Durant leur rapport, Franz leur confia qu’une famille de noble était justement une famille d’homme bête. Juste avant le début de leur garde, ils allèrent visiter la maison des nobles hommes bêtes, nommée les Azael. Visite qui se couronna d’un échec, le majordome ne laissant pas entrer nos aventuriers, et ne donnant aucune information sur la famille qu’il sert. Il leur précisa de revenir avec u mandat si ils espéraient entrer en ces lieux.

Pendant leur tour de garde, ils repérèrent un homme bête ressemblant au chef des voleurs, le suivirent, sans succès, car il disparu au détour d’une ruelle sombre.
Le lendemain avec un mandat que Franz leur remis, ils entrèrent dans la maison des nobles Azael, et découvrent qu’ils sont mêlés à l’affaire. Notre troupe avait en effet trouvé la rapière du voleur de l’autre soir, qui s’avérait être le fils de cette famille de noble. Grace à ces informations, Franz arrêta Erlan Azael pour ses vols commis.


Le soir, dans la taverne, des bruits de pas se firent entendre près de la chambre de nos héros. Perturbés par ses bruits tentant d’être discret, ils se levèrent de leurs couches afin de se préparer au pire. Soudain ! un assassin pénétra dans la chambre, mais ayant sentis venr le coup, il se fit capturer par notre groupe. Suite à sa capture, l’assassin fut transformé en un zombie quasiment invulnérable du fait que tout ce qui le touchait se désagrégeait instantanément. Le feu ne lui faisant aucun effet, nos aventuriers décidèrent d’éteindre le feu avant qu’il ne se propage à toute l’auberge. Entendant le raffut générer par le combat, le gérant de l’auberge apparut et mis fin à l’affrontement en écrasant le mort vivant, grâce à un sortilège de vent qui le comprima. Le groupe courut le chef de la milice afin qu’il constate les dégâts.

Avec le chef de la milice et un mage, ils retournèrent à l’auberge et le mage constata que la mage utilisé était de la nécromancie. Cette magie étant la spécialité de la famille Azael, elle avait surement créé le zombie. Sans perdre un instant, notre groupe se précipita à la maison des nobles et découvrit avec stupéfaction que tout le monde avait été tué. De ce fait le groupe jugea que la famille Azael était une victime de plus dans cette histoire. En arrivant dans le bureau, ils virent le maitre, mort lui aussi, tué par une lance rituelle en pleine poitrine. Après une fouille minutieuse du bureau, Nidelus, trouva une lettre du défunt disant qu’il était désolé de ce qu’il avait fait à son fils et qu’il ne voulait pas qu’une telle chose arrive.
La nécromancie est impliquée, cela ne faisait aucun doute. Le lendemain le groupe, accompagné de Franz, se dirigea vers la citadelle, afin d’informer le consul de la ville de cette terrible tragédie qui pourrait affecter la capitale entière aux vues des circonstances…

_________________
L'obscurité est ma lumière. Le vol ma raison de vivre.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Juil - 18:34 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Aventuriers d'Irithiel Index du Forum -> Irithiel (Jeu de rôles) -> Séances Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
FAQRechercherS’enregistrerConnexion

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Thème Aventuriers imaginé et réalisé par Ligata Fëanor
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com